Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plus que 48 Jours

Bill S., divinité tutélaire

Bon, faisons un peu le point.

Les éditions Porta Piccola, c'est d'abord un assez grand nombre de pèces de théâtre destinées au public amateur et professionnel. Ces pièces sont déjà écrites et seront prochainement en vente. C'est ensuite une collection : les Timazo, et là c'est tout une histoire !

Allez, je vous en livre un petit bout...

 

Ariane Villard-Shakesbrook, metteur en scène.

Comment ça je vous en livre un petit bout ? Monsieur se croit tout permis sou prétexte qu'il est l'auteur ?

 

Marcel Proudhon-Panurge, dramaturge.

Monsieur pense que de nous avoir inventés est une raison suffisante pour se comporter en dictateur ?

Tutu la couturière

En despote !

 

Coco le décorateur

Non, monsieur Bill, ce n'est pas vous, c'est nous qui racontons !

 

Edmond Négo, vieux comédien.

Nous, les petits !

 

 

 

Cassiopée Lombilic, vieille comédienne.

Les opprimés !

 

 

Titi le tétéchnicien.

Les c...comprimés !

 

 

Jasper Jardin et Cornélie Lacour, jeunes comédiens.

Cé laluuuu teuuuu finaaaaaaleuuuu !

 

 

 

Madame Bonsoir, caissière du grand théâtre.

Allons les enfants, un peu de calme. Il faut bien commencer à la raconter cette histoire...

Un peu de silence !

 

Mino et Mina, Jeune public.

Aaaaaaah ! 

 
 

Au Batut

– Titi ! Descends ! Tu es fou .

Dans la carrière, Ouragan trottait, portant, debout sur son dos, Titi, rayonnant.

– Mat, ne crie pas, tu vas faire peur au cheval. 

Christian et Zoé, appuyés à la barrière, regardaient les évolutions de Titi d’un air approbateur. 

– Et s’il tombe ? demanda Mat.

– Il se relèvera, répondit Christian, flegmatique.

Zoé regarda Mat droit dans les yeux.

– De toute façon il est déjà tombé… et moi aussi !

– Quoi ? Toi aussi tu fais ça .

Mat foudroya Christian du regard, il lui sourit.

– Ils sont doués, tu sais… je n’ai jamais vu ça !

Mat ravala sa fureur et sa peur. Christian lui inspirait une confiance absolue. Il les avait accueillis sans rien demander. Pourtant trois enfants tout seuls sur les routes dans un vieux camion, ça en soulevait des questions. Mais lui n'en avait posé aucune. Une seule chose l’intéressait : les chevaux. Il regardait tout le reste, les choses, les gens, comme s’il voyait à travers. C’était dérangeant, troublant, mais en même temps assez agréable, Mat n’aurait su dire pourquoi. En tout cas, c’était une bonne idée d’être venu se réfugier ici. Ils avaient pu se refaire une santé, se rassurer après leur « fuite ». C’était ainsi que Mat appelait ce moment dramatique, longtemps médité, longtemps préparé et en même temps tout à fait improvisé, la dispute, le vol du camion déjà volé et les deux petits qu’il fallait protéger… Ça lui semblait loin et pourtant, c’était deux semaines auparavant. Il y avait eu la route de nuit, la peur d’être rattrapés par Max … Ils avaient dormi au petit matin sur un parking quelque part dans une banlieue. Mat voulait aller au Batut, un centre équestre dans la montagne dont le chemin lui était resté vaguement en mémoire… C’était près de Traguas, un bourg ramassé sur une rivière qui coulait en torrent. Sur la carte de France qui trainait dans la boîte à gants, Zoé a trouvé la ville. Il leur a fallu la journée pour s’y rendre en passant par les petites routes discrètes, parce que Mat, à quinze ans, n’avait pas vraiment le droit de conduire le camion, un camion volé en plus !… En cas de contrôle de police… Mat préférait ne pas penser à ce qui arriverait.

Pour lire un jour ce texte et la suite sur un vrai livre, soutenez le projet Porta Piccola sur KissKissBankBank.

Bill S. Divinité Tutélaire.

Bill S. Divinité Tutélaire.

Tag(s) : #KKBB, #Timazo

Partager cet article

Repost 0