Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On est carrément et d'un seul coup, à 55 %

Alors champagne et tralalaïtou !

Vous avez bien mérité une petit supplément de Timazo chers Kissbankers !

Titi et Zoé acceptèrent avec enthousiasme de jouer à Traguas. Titi voulut à toute force répéter immédiatement. Ils y passèrent toute la matinée. Christian les regardait de loin, mais il avait beaucoup à faire avec les chevaux qu’il avait un peu négligés ces derniers temps. A la fin de la répétition, alors qu’ils rangeaient leur matériel Titi s’exclama :

– Mais non ! Ça va pas ! Ça va pas du tout !

– Quoi donc ? demanda Mat,

– On n’a pas de nom !

– Quoi ?

– On n’a pas de nom ! Les gens sauront jamais qui on est si on n’a pas de nom !

– Il a raison, dit Zoé. Il faut qu’on en trouve un. 

– Je n’avais pas pensé à ça, dit Mat en réfléchissant.

– « Les Enfants Perdus » proposa Titi.

– Trop triste ! dirent les autres,

– « Les Trois Artistes », dit Zoé,

– Mouais…

– « Les Artistes Ambulants », dit Mat,

– Bof…

Ils essayèrent plusieurs noms, mais rien n’allait : trop bébé, trop vieux, trop prétentieux, trop simple,… à la fin Zoé proposa :

– Et pourquoi pas « Zoé, Mat et Titi » ?

– Et pourquoi tu mets « Titi » à la fin ? protesta Titi. Moi je préfère « Titi, Mat et Zoé » !

– Attendez, attendez, dit Mat, et si on prenait la première syllabe de chaque nom : « Ti » pour Titi, « Zo » pour Zoé et « Ma » pour Mat. Ça ferait… Ti, Zo, Ma… Tizoma. Qu’est-ce que vous en dites ?

Zoé réfléchissait :

– Tizoma, ou Mazoti, ou Zotima, ou… Timazo. Timazo c’est joli.

– Timazo ? Ouais… dit Titi. 

– Timazo ? Pourquoi pas ? dit Mat.

Zoé cria pour Christian qui traversait la cour :

– Timazo ! Ça te plait ?

De loin il leva le pouce en signe d’approbation. 

 

L’après-midi, Christian et Mat s’occupèrent du camion. Il était vieux et en mauvais état, il perdait de l’huile et il n’avançait pas bien vite, (« S’il savait qu’en plus, c’est un camion volé » pensait Mat) mais c’était tout ce qu’ils avaient. Avec un matelas, ils arrangèrent un coin pour dormir à l’arrière.

– Tu veux qu’on écrive Timazo sur la carrosserie ?

– Non, dit Mat, je préfère qu’on reste discrets pour le moment. 

– Mouais, vous voulez faire des spectacles et rester discrets… ça ne va pas très bien ensemble.

Mat le regarda droit dans les yeux. 

– Christian, tu nous a beaucoup aidé. Tu es un ami et je ne sais pas quoi faire pour te remercier. Il y a des choses que je ne peux pas te dire, ça m’ennuie d’avoir des secrets pour toi, mais j’espère que tu comprends. 

Christian lui tendit la main, mais Mat lui dit :

– Attends, je n’ai pas fini. Je sais que tu connaissais mon père, Gianni. Il y a longtemps qu’il est parti. Les petits n’ont jamais entendu parler de lui. Ils ne savent même pas que nous n’avons pas le même père. Moi, je n’ai aucun nouvelle de lui depuis son départ. Je voudrais seulement que tu me dises…

Mat eut une profonde hésitation.

– Est-ce que c’était quelqu’un de bien ?

Christian, très ému, lui dit :

– C’était mon ami. Oui, c’était quelqu’un de bien et tu lui ressembles beaucoup. Moi non plus je n’ai pas de nouvelles, mais il serait sûrement fier de toi s’il te voyait maintenant.

– Merci, dit Mat, en lui serrant la main. 

Christian suivit des yeux sa mince silhouette qui traversait la cour en balançant doucement des hanches.

Tag(s) : #KKBB, #Timazo

Partager cet article

Repost 0