Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Ado-missile

Pierre LAUNAY

Personnages

Clarisse, adolescente,

Kévin, adolescent,

Alyssa, adolescente,

Madame Berthier, garde-malade,

Myriam, adolescente

Sacha Friedman, en fin de vie.

 

Acte premier.

La scène est à la terrasse d’un bar. Guéridon chaises...

Scène première.

Kévin, Clarisse puis Alyssa.

Clarisse est seule avec son portable. Elle tapote, écrit, envoie, répond... Kevin est à une table à côté seul avec son portable. Il écoute de la musique avec des écouteurs énormes.

Le téléphone de Clarisse sonne.

Clarisse (À part)

Putain c’est qui ! (Dans le tél) Ouais ? ... Hein ? ... Qui ça ?.... (Elle raccroche) Putain ! (Le tel re-sonne Clarisse décroche excédée.) Mais putain tu fais chier bordel qu’est-ce tu veux ?.... Ah c’est toi ? Ouais non mais c’est à cause de l’autre bouffon là... Ouais non non, ... Ouais, .... Ouais.... Ouais.... Trop ouais... Ouais.... Ouais... Ben non, trop pas. Ça m’gave grave déjà que l’autre fois... Nan... Nan,... Nan... Ouais ben tu lui dis... Ouais ben tu peux lui dire... Oah l’autre !... Bah non...

(Arrive Alyssa qui s’assied à la table de Clarisse.)

Ouais bah j’chais pas. .... Nan.... Bon j’te laisse là pasque ouais... Ouais d’ac... D’ac.... Allez à plus. (À Alyssa.) Ben qu’est-ce tu fous ! Ça fait deux millions d’années !

Alyssa (L’embrasse.)

Mais ouais c’est ça ! T’es là depuis le big bang !

Clarisse

Nan ! Avant ! C’est moi qu’a fait tout péter !

Alyssa

Ah Tu vois ! Tu dis que tu casses rien...

Clarisse

Moi j’ai dis je casse rien ?

Alyssa

Bah ouais...

Clarisse

Moi j’ai dis je casse rien ? Tu rêves ! Moi j’explose tout ! J’suis une super nova !

Kevin

Il chantonne comme on fait quand on n’entend rien : trop fort et faux

Alyssa (À Clarisse en regardant Kevin)

Oh ! Tu gênes là...

Clarisse

Mais non t’occupe ... Il entend que dalle, tu peux dire ce que tu veux ! Regarde !

À Kevin Eh Bouffon ! T’en a pas marre de faire chier le monde ?

Alyssa

Non mais t’es ouf !

Clarisse

Ça risque rien je te dis ! Essaye ! Tu verras !

Alyssa

Mais t’es dingue !

Clarisse

Ouais t’as les jetons c’est tout regarde... (À Kevin, fort.) Ça te dirait que ma copine elle te roule une pelle ?

Kevin (En écartant un de ses écouteurs)

Hein ? Quoi ?

Alyssa est prise d’un fou rire

Clarisse

Tu veux pas baisser un peu ta musique là on s’entend plus !

Kevin

Ohlàlà... OK d’accord, j’me casse..., c’est pas cool là, pas cool du tout là....

Il sort

Scène deuxième.

Alyssa, Clarisse.

Alyssa

Et t’aurais fait quoi s’il avait dit oui ?

Clarisse

Moi, rien, c’est toi qui voulais...

Elles rigolent un moment

Alyssa

Ah ben ça fait du bien

Clarisse

Ben oui hein...

Alyssa

Dis-donc, j’ai trouvé un plan pour la thune...

Clarisse

Oh ?

Alyssa

Tu devineras jamais c’est quoi !

Clarisse

Ben non pis j’m’en fous...

Alyssa

Allez... J’te jure tu trouveras pas !

Clarisse

Regarde ! Elle se lève et montre son visage. Je m’en fous !

Alyssa

Putain Clarisse tu fais chier ! C’est un plan c’est trop naze, tu peux pas savoir !

Clarisse

C’est quoi ? Tu couches avec le prof de math ?

Alyssa

Arrête ! T’es con...

Clarisse

Boh... Il est mignon.

Alyssa

Putain tu fais chier tu penses qu’à ça ma parole !

Clarisse

Avec lui oui... Pasque moi les maths...

Alyssa

Mais c’est un vieux ! C’est dégueulasse ! Il a au moins trente ans !

Clarisse

Bon, c’est quoi ton plan thune ?

Alyssa

Ben c’est un vieux justement...

Clarisse

Baaaah ! C’est dégueulasse !

Alyssa

Mais non, t’es con ! Il fait rien...

Clarisse

Et c’est toi qui fait tout ?

Alyssa

Mais oui..., mais non...

Clarisse

Tu fais tout ou pas ?

Alyssa

Mais non, mais laisse... Tu m’embrouilles la tête !

Clarisse

Alors ... ?

Alyssa

C’est un vieux. Il est dans son lit, il parle pas, il bouge pas, il a les yeux fermés..

Clarisse

Il est mort ?

Alyssa

Presque. Y’a quelqu’un qui vient pour des soins tous les jours et moi je viens lui parler...

Clarisse

... de quoi ?

Alyssa

Quoi de quoi ?

Clarisse

Tu lui parles de quoi ?

Alyssa

De n’importe quoi. Il faut juste que je lui parle. Alors je lui dis des trucs...

Clarisse

... Mais des trucs comment ?

Alyssa

... Mais n’importe ! Des fois je lui lis le journal...

Clarisse

Quoi ? Tu lis le journal toi ?

Alyssa

Moi, non, mais à lui, oui...

Clarisse

... les nouvelles ? Comment Cahuzac il a niqué tout le monde et tout ça ?

Alyssa

Des fois je lui raconte des trucs.

Clarisse

Tu lui parles de moi ?

Alyssa

Des fois...

Clarisse

Tu lui dis quoi ? Tu lui dis que j’suis une fille bien ?

Alyssa

Ah non ! Je peux pas mentir... !

Clarisse

Saleté !

Alyssa

Tu veux venir voir ?

Clarisse

Ben...

Alyssa

Si, si tu vas voir. Je te fais entrer et tu le verras...

Clarisse

Ouais, mais...

Alyssa

Mais ça craint rien, il t’entend pas, il parle pas...

Clarisse

Mais pourquoi tu lui parles alors ?

Alyssa

Pour rien, comme ça, c’est les docteurs, la famille, ils me filent la thune pour que je lui parle alors je lui parle...

Clarisse

Bon. On y va c’est quand ?

Scène troisième.

Alyssa, Clarisse.

La scène est dans une chambre. Un lit. La tête du lit est tournée vers le public. On ne voit que l’oreiller. Il y a un goutte à goutte au dessus. Et à côté du lit un appareil qui fait Bip... bip... Très lentement. A l’ouverture du rideau Alyssa est hors champ.

Alyssa (On entend sa voix en coulisse.)

Oui docteur, d’accord. Au revoir. (Elle entre en scène côté cour, son téléphone à la main.) Clarisse ? OK c’est bon il est parti, tu peux venir. (Elle raccroche. Au malade.) C’est ma copine Clarisse. Je vous ai déjà parlé d’elle. Elle vient pour voir à quoi vous ressemblez.

On sonne

Ah! C’est elle.

Elle sort côté cour et revient avec Clarisse.

Clarisse

C’est lui là ?

Alyssa

Ben ouais...

Clarisse

Putain, ça fout trop les boules !

Alyssa

Viens lui dire bonjour...

Clarisse

Non putain t’es con...

Alyssa

Mais il entend que dalle ! (Au malade.) Hein que t’entends que dalle ! (À Clarisse.) Tu vois ?

Clarisse

Putain mais ça me fout les boules ! J’en ai jamais vu d’aussi près..

Alyssa

De quoi ?

Clarisse

Des morts....

Alyssa

Mais il est pas mort !

Clarisse

Ben justement ! C’est pire !

Alyssa

Oh là là... Quelle trouillarde !

Clarisse

Non mais c’est juste parce que j’imagine...

Alyssa

Mais tu lui parles et pis c’est tout... Tiens regarde. (Au malade) Ça vous dirait que ma copine elle vous roule une pelle ?

Clarisse

Putain mais t’es con !

Alyssa

Ben quoi, hier ça te faisait marrer... (Au malade.) Elle est vachement bonne vous savez !

Clarisse

Putain mais arrête, là ! C’est relou ! T’es trop con ! C’est naze !

Alyssa (Prise de fou rire)

T’as les boules hein !

Clarisse

Putain, mais ma parole t’as pas de respect !

Alyssa (Se calme puis...)

Tu vas pas arrêter de dire « putain, putain, putain » la respectueuse ?

Clarisse

Merde !

Alyssa

Ah, c’est mieux...

Clarisse (Elle s’approche du lit.)

Comment tu sais qu’il est pas mort ?

Alyssa

C’est le truc là. Quand ça fait bip, il est pas mort.

Clarisse

Et si tu le débranches ?

Alyssa

Ça fait plus bip.

Clarisse

Alors il est mort ?

Alyssa

Je sais pas... Je crois pas. C’est quand on débranche le tuyau là qu’il est mort...

Clarisse

La vache ! Tu coupe le tuyau et il est mort. Paf, comme ça....

Alyssa

Ouais.. Comme ça.

Clarisse

Putain....

Alyssa

Tu peux rester un peu ?

Clarisse

Hein ? Toute seule ?

Alyssa

Bah oui, j’ai un truc là...

Clarisse

Tu veux me laisser toute seule avec le ... Le chose là ? T’es ouf ! T’es complètement ouf !

Alyssa

Bon, bon... Tant pis...

Clarisse

Non mais tu te rends compte ? T’es complètement... Y faut être complètement... T’es complètement...

Alyssa

Bon ça va ! OK, j’ai capté ! C’est non...

Clarisse

Non...

Alyssa

Parce que t’as les jetons...

Clarisse

J’ai pas les jetons !

Alyssa

Tu pètes de trouille ! Y va pas te manger hein !

Clarisse

Et y mange quoi ?

Alyssa

Y mange du tuyau là...

Clarisse

Baaah...! Et si y pisse ?

Alyssa

Il a des couches...

Clarisse

Et si y chie ?

Alyssa

Il a des couches je te dis...

Clarisse

Et tu lui changes ?

Alyssa

Mais non ! Y a quelqu’un qui vient pour ça deux fois par jour.

Clarisse

Et si y chie juste après, quand l’autre il est parti ?

Alyssa

Je sais pas. Ça l’a pas fait encore.

Clarisse

Et si y se réveille ?

Alyssa

Il se réveillera pas y parait. C’est juste un légume il a dit le docteur.

Clarisse

Alors pourquoi tu lui parles si c'est une salade?

Alyssa

C’est pour si des fois y se réveillerait...

Clarisse

Ah ! Tu vois !

Alyssa

Je vois quoi ?

Clarisse

Qu’y va se réveiller !

Alyssa

Mais non....

Un silence assez long

Clarisse

Bon d’accord, vas-y...

Alyssa

Quoi ?

Clarisse

Faire ton truc...

Alyssa

Tu veux rester ?

Clarisse

Ben ouais...

Alyssa (En se préparant)

T’as qu’à changer d’avis !

Clarisse

Ben ouais justement... T’en as pour longtemps ?

Alyssa

Non, non...

Clarisse

C’est un mec ?

Alyssa

T’occupe !

Clarisse

Bon. Alors ça va être long.... Tu me fileras la thune ?

Alyssa

Ouais, bien sûr !

Clarisse

Alors à tout’. Soyez sages hein ...

Alyssa

Vous aussi !

Elle sort

Clarisse (Elle va vers le lit. Elle regarde un moment le malade. Puis, très gentiment :)

Bonjour, je m’appelle Clarisse... Je remplace Alyssa un moment... (Face au public, elle s’aperçoit qu’elle a oublié quelque chose d’important) Oh Putain de bordel ! (Elle se précipite vers la porte et crie) Nom de Dieu Alyssa! Comment il s’appelle ?

Noir

Scène quatrième.

Clarisse.

Clarisse (Assise au près du lit)

... Et alors le petit chaperon rouge, au lieu d’aller direct chez la vieille, il s’arrête dans tous les bistrots et à la fin il est raide caisse parce qu’il a rencontré des potes qui faisaient la teuf et il se sont bâché comme des oufs, et pendant ce temps là le loup a buté la mémé à coup de clé à molette dans la chenillette des rats... (Elle s’interrompt brutalement.) Putain ça me gave grave le chaperon rouge ! Y’a pas autre chose qui t’intéresse ? Tu connais Lady Gaga ? Tiens écoute tu vas voir !

(Elle sort son portable met ses écouteurs pour chercher la bonne plage puis quand elle a trouvé, lui en met un dans une oreille. Elle écoute en s’agitant et en parlant trop fort.)

Tu kiffes ?... C’est le dernier album !... Ça déchire hein ?.... Qu’est-ce tu dis ?.... Ouais ouais... Mes parents y-z’aiment pas... ‘sont trop vieux.... Toute façon ‘sont grave nuls.... (D’un coup emportée, elle arrête le portable et arrache les écouteurs.) Si ! J’te dis qu’y sont nuls ... !!! Ma mère elle veut jamais que je sorte ! Elle va encore me faire une scène en rentrant ! Elle trouve tout nul : mes potes, mes fringues, ma musique, elle est moche et elle est con ! (Au malade, comme s’il avait parlé.) Quoi mon père ? Qu’est-ce ça peut te foutre ? Mon père il est comme toi : il dit rien. Il part au boulot, il revient du boulot, il regarde la télé, il pète, il dort... Mais il dit rien. Et puis de tout façon ça te regarde pas. (Elle regarde sa montre.)Putain, mais qu’est-ce qu’elle fout ? J’en ai marre ! (Elle tape dans le bord du lit.) Je me fais chier, tu m’emmerdes !... (Elle se lève et fait quelques pas dans la pièce. Elle est dans tous ses états. Elle revient finalement vers le lit.) Excusez moi, j’ai pas fait exprès... Ça va ? Vous êtes bien ? Je suis désolée, je m’excuse, c’est pas de votre faute...

Un temps

Vous voulez bien que je revienne ?

Noir

Scène cinquième.

Alyssa, Clarisse.

Clarisse est assise, la tête posée sur le lit, elle dort.

Alyssa entre en coup de vent. Elle est très en retard. Elle est embêtée. Elle pose ses affaires, sa veste, son sac et parle à la cantonade

Alyssa

Putain Clarisse tu m'engueules pas ! Y'avait un accident avec des mecs qui s'embrouillaient ! J'suis super en retard ! Sur la tête de ma mère, j'étais bloquée, c'est pas de ma faute !... Clarisse ?

Elle voit Clarisse qui dort profondément.

Clarisse ! Mais bordel ! Mais qu'esse tu fous ? Y'a la truc là, la soignante là qui va arriver ! Réveille-toi bordel !

Clarisse (Sortant d'un profond sommeil, regarde tout autour d'elle avec l'expression de quelqu'un qui vient de passer une très bonne nuit.)

Alyssa ?

Alyssa

Mais ma parole tu roupillais !

Clarisse

Ben je crois oui...

Alyssa

Ah ben d'accord ! Bonjour la confiance !

Clarisse

Quoi la confiance ? J'étais là ! J'ai pas bougé d'ici !

Alyssa

Mais tu dormais !

Clarisse

Ouais... et même j'ai trop bien dormi !

Alyssa

Mais tu te rends compte ! Si y'était arrivé quelque chose...

Clarisse

Du genre quoi... ? Que le ciel nous tombe sur la tête ?

Alyssa

Purée tu fais chier ! Moi je dors jamais quand je suis là !

Clarisse

Ben tu devrais ! C'est très agréable... J'ai même fait des rêves...

Alyssa

Des rêves ?

Clarisse

J'entendais des trucs dans ma tête... c'était beau !

Alyssa

Putain Clarisse... t'as fumé quoi ?

Clarisse

Mais arrête, j'ai rien méfu ! J'suis pas ouf ! J'étais juste bien, là !

Alyssa

Ouais... ben tu vas être juste bien dehors passque la soigneuse elle va arriver, là.

Clarisse

Celle qui change les couches et tout ?

Alyssa

Ouais.. (On sonne) Putain merde ! C'est elle ! Y faut que tu te caches !

Clarisse

Mais t'es dingue ! Pas besoin de me cacher ! Je suis ta copine et je suis venue te chercher et c'est tout !

Alyssa

Putain, je vais me faire traiter ! Ça va chier !

Clarisse

Mais quoi ? C'est pas interdit que je viens te voir...

Alyssa

Tu lui dis pas que t'es restée seule avec lui hein ?

Clarisse

Mais non ! T'es con...

Alyssa

Sur la tête de ta mère !

Clarisse

Sur ta tête et la tête de ma mère !

Scène sixième.

Madame Berthier, Alyssa, Clarisse.

Entre madame Berthier. Elle parle tout d'abord sans prêter attention à qui se trouve autour d'elle.

Madame Berthier

Bonjour Alyssa

Alyssa

Bonjour madame...

Madame Berthier

Alors comment … (Elle aperçoit Clarisse.) Qui êtes-vous ?

Clarisse

Bonjour madame, je m'appelle Clarisse, je suis une amie d'Alyssa

Madame Berthier

Et qu'est-ce que vous faites là ?

Alyssa

Elle est venue me chercher... on va au cinéma !

Clarisse

Oui... c'est ça

Madame Berthier (Qui sent que ça n'est pas vrai.)

Et il y a longtemps que vous êtes là ?

Clarisse

Non, non... pas longtemps

Alyssa

Elle vient d'arriver... !

Clarisse

Oui, c'est ça... je viens d'arriver...

Madame Berthier

… et ça vous intéressait de voir ce que faisait Alyssa...

Clarisse

Ben oui... bien sûr.

Madame Berthier

Et alors ? Qu'est-ce que vous en dites ?

Clarisse

Et ben... c'est bien... !

Madame Berthier

Qu'est-ce qui est bien ?

Clarisse

Ben de faire ça...

Madame Berthier

De faire quoi ?

Clarisse

Ben, de lui parler, tout ça...

Madame Berthier

Ah bon ? Et pourquoi c'est bien ? Vous croyez qu'il nous entend ?

Clarisse

Heu...

Alyssa

Qu'est-ce qu'il y a Clarisse ?

Clarisse

L'eau fraîche murmure alentour
Parmi les pommiers parfumés,
Et les feuilles, où le vent co
urt,
Le sommeil pour nous a glissé. [

]

Madame Berthier (Surprise.)

… C'est très joli ! C'est quoi ?

Clarisse (Étonnée.)

… je sais pas !

Alyssa

Purée ! Tu sais des poésies ?

Clarisse

Mais non ! Mais pas du tout !

Madame Berthier

Pourtant... « L'eau fraîche murmure alentour... » C'est bien de la poésie !

Clarisse

Je ne sais pas... Alyssa, on va être en retard !

Madame Berthier

Oui, oui, allez-y ! Dépêchez-vous ! Qu'est-ce que vous allez voir ?

Alyssa

Heu... L'assassinat de Ben-Hur...

Clarisse

… en gare de La Ciotat !

Madame Berthier

Bonne soirée !

Alyssa & Clarisse

Bonne soirée madame (Elles sortent)

Noir

Intermède.

Ce soir

Si j’écrivais un poème
Pour l
a postérité ?

Fichtre
la belle idée

Je me sens sûr de moi
J’y vas
Et

À
La
Postérité
J’y dis merde et remerde

Et reremerde
Drôlement feintée
La postérité
Qui attendait son poème

Ah mais

Fin de l'extrait

Un extrait d'Ado-missile
Tag(s) : #Extraits, #Théâtre

Partager cette page

Repost 0