Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Fichier hébergé par Archive-Host.com
La Petite

Comédie de Florence Delorme

Joué pour la première fois le 14 juin 2013

à Annecy au Théâtre de l’Échange

par la troupe des Petits Escholiers.

Personnages

par ordre d'apparition :

Les Gamins : Filles ou garçons de 8 à12 ans, le nombre peut varier, Minimum : 4

La Petite : 10-12 ans, Sacré caractère, têtue, déterminée.

La mère, dure, méchante.

Philippe, L’épicier

Gustave, retraité, bougon, pas toujours agréable mais prend la petite en affection.

Le Serveur, brave type pas toujours bien malin.

Sidonie, une femme du quartier, naïve, égocentrique.

Antoinette, la libraire, amie de Sidonie. brave mais pas futée.

L’autre Petite, juste un double, dans une scène imaginaire.

Stéphane, Le Bibliothécaire.

Le bourgeois gentilhomme, Directement pris dans le texte de Molière

Le maitre de Philosophie, Directement pris dans le texte de Molière

Scène un.

Quatre Gamins, La Petite, Le serveur, des clients.

Une place, un café, arriver une bande de gamins. La Petite entre, elle fait la manche, petit visage malheureux, les clients évitent de la regarder. Dans un coin, les gamins l'observent.

Gamin 1.

– Hé ! Qu'est-ce que tu fais là ?

La Petite.

– Moi ?

Elle change immédiatement de visage

Gamin 2.

 Ben ouais, Tu vois pas que c'est à toi qu’y parle ?

La Petite.

 Je fais rien !

Gamin 3.

 Tu nous prends pour des débiles ! On t'a vue ! Tu fais la manche !

La Petite.

 Et alors ! Qu'est ce que ça peut vous faire ? Je vous ai rien demandé...

Gamin 1.

– Ici, c'est notre quartier, t'as pas à venir là.

Gamin 2.

– Ouais, ici c'est nous qu'on fait la manche !

Gamin 3.

– Qui faisons la manche... on t'a déjà dit « qu'on fait » c'est pas français !

Gamin 2.

– Lâche-moi, c'est pareil ! C'est bien nous qu'on fait la manche non ?

Gamin 4.

– Fous-lui la paix ! Il parle comme il veut... c'est pas de lui qu'on s'occupe !

Gamin 3.

– Ouais... mais j'aime bien parler comme on doit parler ! Et puis on a jamais fait la manche ! Pourquoi tu dis ça ?

Gamin 1.

– Ça va l'intello, tu nous gonfles ! (La Petite s’éloigne discrètement.) Hé t'en profites pas toi ! Tu restes là. Je t'ai posé une question et quand c'est que je pose une question et ben j'aime bien qu'on me répond !

Gamin 3.

– « Quand c'est que » C’est carrément catastrophique !

Gamin 4.

– Alors ? Qu'est ce que tu fais là ?

La Petite.

– Ça va ! J'habite ici ! J'ai le droit d'être là !

Gamin 2.

– Pff c'est ça, t'es du quartier ! Et l'autre, elle nous prend pour des zouaves ! Et ben moi je t'ai jamais vue !

La Petite.

– Et ben t'as mal regardé, c'est tout ! J'ai pas à vous répondre d'abord...

Elle part en courant.

Gamin 1.

– Tu fais plus la manche ici t'as compris ! Allez venez on va près du marché .

Ils sortent.

Noir

Scène deux.

La Mère., La Petite.

La Petite rentre, sa mère est devant la télé

.

La Mère.

– Alors ?

La Petite.

– Rien...

La Mère.

– Comment ça rien,? C'est pas possible ! T’es partie au moins deux heures, si tu mens tu sais que tu vas t'en prendre une !

La Petite.

– Y'avait d'autres enfants, y voulaient pas que je sois là, alors je suis partie, c'est tout...

La Mère.

– Comment ça y voulaient pas ! Parce que tu leur as demandé l'autorisation ? Quelle gourde !

La Petite.

– Je suis pas une gourde ! J'ai rien demandé mais ils sont venus me le dire !

La Mère.

– Et ben faut pas te laisser faire !

La Petite.

– Ils étaient quatre ! Et j'aime pas me battre...

La Mère.

– Dis plutôt je sais pas me battre oui, trouillarde ! A ton âge je m'attaquais à au moins 5-6 gars !

La Petite., entre ses dents.

– Et ben on voit le résultat !

La Mère.

– Qu'est ce que tu marmonnes ?

La Petite.

– Rien…

La Mère.

– Je te préviens, j'ai rien à te donner ! T'as rien ramené, tu manges pas !

La Petite.

– M'en fiche, j'ai pas faim !

Elle va sortir, on voit qu'elle a envie de pleurer,

La Mère.

– Et si tu sors, tu descends les poubelles. En fouillant tu trouveras peut-être un truc !

Elle sort

Scène trois.

La Petite.

La Petite seule, au milieu de la scène.

La Petite.

– Ma mère est méchante. C'est comme ça. Dans les histoires c'est souvent les belles-mères qui sont méchantes. J'ai pas de belle-mère alors j'en sais rien. Si j'en avais une, elle serait surement gentille, ben oui, j'ai déjà une mère méchante, ça suffit ! L'assistante sociale dit que c'est parce qu'elle a pas eu de chance, ses parents, ils l'aimaient pas et il la battaient. Et alors ! J'y suis pour rien ! C'est quand même pas de ma faute ! Des fois, je me demande pourquoi les gens qui aiment pas les enfants, ils en ont quand même. L'assistante elle sait pas trop répondre quand je lui demande. Elle dit souvent « c'est pas toujours facile la vie, on croit qu'on fera mieux et puis on y arrive pas toujours. » Quand j'aurai des enfants, je les aimerai fort, je les prendrai souvent dans mes bras. Enfin, j'espère... des fois quand on est grand, on oublie ce qu'on dit quand on est petit... Dommage. Je vais essayer de jamais oublier ça !

Noir

 

Scène quatre.

Philippe, l’épicier. La Petite.

L’épicier entre, chargé d’une cagette de fruit et légumes.

L’épicier.

– Salut ma grande !

La Petite.

– Bonjour Monsieur Karim

L’épicier.

– Je m'appelle pas Karim ! Je m'appelle Philippe !

La Petite.

– Ouais, je sais... mais dans les histoires, l'épicier il est arabe, ou juif déguisé en arabe... Alors Philippe, ça fait pas du tout épicier ! Vous aimez pas Karim ?

L’épicier.

– Heu, bof, je sais pas… mais enfin, c'est pas le problème ! (Elle regarde les fruits avec envie) Tu as faim ?

La Petite.

– Oui, ma mère est en rogne après moi, elle m'a rien donné.

L’épicier.

– Prends ce que tu veux… mais tu ne le dis pas aux mômes du quartier. Je ne peux pas non plus nourrir tout le monde.

La Petite.

– Vous inquiétez pas... c'est pas mes potes ! (Elle mange un fruit) Dites; Monsieur Karim...

L’épicier.

– Philippe !... quoi ?

La Petite.

– Pourquoi les gens qui n'aiment pas les enfants ils en ont quand même ?

L’épicier.

– Ouh là...je suis épicier moi, pas philosophe !

La Petite.

– Et alors, épicier ça empêche pas de réfléchir si ? Dans les histoires, l'épicier c'est toujours l'ami des enfants, il leur parle et les aide à comprendre la vie, les grands, tout ça…

L’épicier.

– Ouais, ben t'es pas dans la bonne histoire alors. Je vends des produits, je souris aux clients, et j'évite de me poser des questions parce que j'ai pas beaucoup de réponses, mais je suis pas malheureux. Va falloir l'écrire toute seule ton histoire ! Allez petite, c'est pas que je m'ennuie mais j'ai du boulot moi !

Il sort

La Petite.

– Je le savais qu'il fallait un épicier arabe ! Les épiciers arabes, ils ont toujours le temps de discuter et de philosopher ! On dirait même qu'ils ont été inventé pour ça ! Ah je sais, il faut trouver un petit vieux ou une petite vieille…

Elle sort coté cour. Entrent deux gamins coté jardin. Elle revient sur ses pas.

Fin de l’extrait

Un extrait de La Petite
Tag(s) : #Extraits, #Théâtre

Partager cette page

Repost 0