Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La couverture des Grands Poucets.

Les Grands Poucets

Comédie

Florence Delorme

La pièce a été jouée pour la première fois

le 1er juin 2013

au centre culturel d’Argonay

par

l’Atelier Acte Un.

Personnages. 3

Scène une. 4

Scène deux. 6

Scène trois. 8

Scène quatre. 9

Fin de l’extrait 11

Personnages.

Par ordre d’apparition.

James : 27 ans, diplômé en droit, en recherche d’emploi. Autoritaire, joue le rôle d’aîné.

Thomas : 29 ans. CAP des Eaux et Forêts en recherche d’emploi. Très gentil garçon, naïf.

Arthur : 18 ans. Lycéen. Adolescent affamé et égocentrique.

Adèle : 22 ans. Étudiante en médecine. Sûre d’elle, aimerait ressembler à James.

Charlotte : La mère. Pleine de bonne volonté mais sur le point de craquer !

Joséphine : La grand-mère. Délurée, égoïste, très jeune !

Marie : Demi-soeur de Charlotte. Autoritaire, détient la vérité.

Sidonie : Demi-soeur de Charlotte, soeur de Marie. Douce et naïve.

Stéphanie : Voisine et amie de Charlotte. Très envahissante.

Julie Tisson : Psy. Très enthousiaste, toujours souriante.

Scène une.

James, Thomas, Arthur, Adèle

James (Seul, il s’entraîne à plaider devant un tribunal imaginaire.)

Monsieur le juge, mesdames, messieurs les jurés, je vous laisse imaginer l'enfance de mon client, entre un père alcoolique, violent, une mère fragile tentant de se suicider plusieurs fois par mois. Imaginez le petit Nestor, seul, terrorisé... (À lui-même) Non... écoute Nestor, ça va pas être possible. Tu comprends, je ne peux pas commencer ma carrière comme ça... je vais pas gagner un rond. Désolé, plus tard quand je serai installé, si j'ai encore un peu de cœur, je penserai à toi ! (Devant le tribunal imaginaire) Monsieur le juge, mesdames, messieurs les jurés, mon client est riche, connu, est-ce un délit ? Je vous le demande ? vous n'êtes pas sans savoir que la célébrité attise la jalousie, la rancœur, la haine. Voilà la vérité ! Mon client est calomnié, bafoué et je vous demande de réagir fermement ! (À lui-même) Ouais ! Là je le sens mieux financièrement.

Thomas entre, la mine triste.

James

Alors ?

Thomas

Pfff...

James

Allez, t'en fais pas... ça va venir !

Thomas

Pas assez de diplôme, pas assez d'expérience, trop jeune, trop vieux, je suis jamais la bonne personne !

James

Ça, c'est parce qu'ils ne te connaissent pas, t'es parfait mon Thomas !

Thomas

C'est pas ce qu'ils ont l'air de dire ! Dis James....

James

Hm ?

Thomas

Tu crois que c'est parce que je suis trop bête ? Ça se voit tant que ça ?

James

Mais non, mon gars, arrête de te prendre la tête avec ça ! T'es pas bête... t'es un mec simple, c'est tout, t'es un gentil. Un jour tu tomberas sur un patron plus humain et ça marchera !

Arthur (Entre et se précipite sur un fauteuil.)

Qu'est-ce qu'on bouffe ce soir ? J'ai les crocs !

James

Qu'est-ce que tu as préparé ?

Arthur

Qui moi ? Ben rien... je sais pas cuisiner moi ! Man est pas rentrée ?

Thomas

Pas vue !

Arthur

Alors ?

Thomas

Ben…

Arthur

OK j'ai compris ! Te prends pas le chou je connais la suite... trop petit, trop grand, trop maigre, trop gros, pas assez de cheveux !

Thomas (Déstabilisé.)

Heu non y' z'ont pas dit ça…

James

Laisse Thomas, c'est des conneries…

Entre Adèle

Adèle

Salut ! (Personne ne répond) OK, je recommence SALUT !

James

Ça va gueule pas comme ça ! On t'a vue !

Adèle

Charmant, accueil chaleureux et fraternel, j'apprécie.

Arthur

Tu peux pas nous la faire simple, normale et détendue juste une fois ?

Adèle

Genre demeuré qu'a rien dans le citron ?

Thomas

C'est pour moi que tu dis ça ?

Adèle

Mais non, mon Thomas ! Toi, t'es mon gentil Nounours, je parle de l'attardé mental qui te sert de frère ...

Arthur

Oh ! Mademoiselle fait de l'esprit ! Je suis drôlement impressionné !

James

Si vous n'avez pas envie de vous parlez, ne vous parlez pas, mais foutez nous la paix.

Adèle

C'est agréable de rentrer chez soi après une journée crevante, de retrouver sa famille chaleureuse et disponible. (À Thomas.) Alors ? (Tête de Thomas) T'en fais pas mon nounours, c'est parce qu'ils ne te connaissent pas ! Man est pas là ? Qu’est-ce qu'elle fout ?

Scène deux.

Les mêmes et Stéphanie.

Stéphanie (Déboule sans frapper)

Bonjour tout le monde ! Elle est là votre mère ?

Tous

Non !

Stéphanie

Ah ! Mais qu’est-ce qu'elle fait ? Elle devrait pas être rentrée là ?

James

Elle fait ce qu'elle veut !

Stéphanie

Oui, bien sûr, mais quand même là ça m'arrange pas du tout !

Adèle

Tu voulais lui dire quelque chose ? On peut faire la commission ...

Stéphanie

Oh, j'aurai préféré lui dire moi-même, si vous oubliez ...

Arthur

La confiance règne !

Stéphanie

Oh toi, t'es un peu mal placé, chaque fois que je te dis quelque chose, tu l'oublies aussi sec !

Arthur

Je me demande pourquoi...

Stéphanie

Qu’est-ce que tu peux être insolent ! Si ta mère était là...

James

Oui ! Mais elle n'est pas là, on peut faire quelque chose pour toi ?

Stéphanie

Thomas ...

Thomas

Quoi ?

Stéphanie

Toi, t'es un bon gars, je te fais confiance, alors tu vas dire à ta mère que demain à dix-sept heures, il faudrait qu'elle aille chercher ma mère à la gare. Tu te rappelleras ?

Thomas

Ben oui quand même c'est pas compliqué, demain elle doit aller chercher ta mère à la gare.

Stéphanie

A quelle heure ?

Thomas

Ben si tu sais pas à quelle heure elle arrive ta maman, comment tu veux que la mienne elle le sache !

Stéphanie

A dix-sept heures Thomas. A dix-sept heures ! Ça ira ?

Thomas

Ben oui ça ira, pourquoi ça irait pas ?

Adèle

Et pourquoi tu vas pas la chercher toi-même ?

Stéphanie

Parce que j'ai rendez vous chez le coiffeur ! Bon Thomas je compte sur toi. Ah, au fait, Il y a quelqu'un qui n'arrête pas de sonner en bas, alors si c'est encore un de vos copains ça va barder !

James

OK, OK on lui dira, bonne soirée !

Stéphanie sort

Scène trois.

James, Thomas, Adèle, Arthur, Charlotte.

Charlotte arrive essoufflée, elle croule sous les courses.

Charlotte

Vous m'avez pas entendu sonner ? Ça fait un quart d'heure que j'appuie sur le bouton !

Thomas

Ah, c'était toi ? Ben non, ça marche pas, comme d'habitude ! Et l'ascenseur non plus marche pas ...

Charlotte

Oui, j'ai remarqué, quatre étages avec les courses...

Arthur

Qu'est-ce qu'on mange ? J'ai super la dalle !

Charlotte

Tu me laisses le temps d'arriver et je mets les lasagnes à chauffer.

Arthur

C'est toi qui les a faites ?

Charlotte

Non, Arthur, c’est du tout prêt !

Arthur

Mais c’est dégueu le tout prêt !

Charlotte

Excuse-moi de ne pas avoir eu le courage de rentrer entre midi et deux pour te préparer un bon petit plat !

Arthur

T'aurai pu prendre des pizzas au moins !

James

Arthur t'es chiant ! Ça va Man ?

Charlotte

Oui, merci mon grand. (Elle a des sacs plein les bras et espère un coup de main, mais aucun des enfants ne bouge.) Bon, je range tout ça, et je m'occupe du repas...

Adèle

Super, ça me laisse le temps de prendre une douche !

Elle sort

Arthur

Tu prends pas toute l'eau chaude ! Bon, en attendant j'ai un coup de fil à passer.

James

Je vais regarder les infos !

Thomas

Je peux jouer sur l'ordi ? Personne ne s'en sert ?

Charlotte

Et quelqu'un pour m'aider en cuisine... Non ? je m'en doutais.

Scène quatre.

Joséphine, Charlotte puis Arthur, James, Thomas, Adèle.

La grand-mère débarque.

Joséphine

Hello ! Hello ! Y'a quelqu'un ?

Charlotte

Maman ?

Joséphine

Fais pas cette tête ! J'ai pas changé en deux jours ! Ouh là t'as une petite mine ... t'es malade ?

Charlotte

Non... grosse journée, réunion avec le grand ....

Joséphine

Oui, oui, comme d'habitude quoi ! Mes petits enfants sont pas là ?

Charlotte

Non, Adèle est sous la ....

Joséphine

C'est embêtant ça ! Ils sont où ?

Charlotte

Si tu me laissais finir mes phrases, je pourrais...

Arthur entre.

Arthur

Joséphine ! La forme ?

Joséphine

Hello mon Arthur ! Ça gaze ?

Arthur

Ouais top cool ! Qu'est-ce que tu fous là ?

Charlotte

Arthur, est-ce que tu pourrais parler normalement à ta grand-mère ?

Joséphine

Ta grand-mère ? Au secours ! Tu veux que je me sente vieille ? Pourquoi pas mémé ? Il me parle très bien ce petit, du moment que je comprends ! Ça baigne ! Alors tes profs ? Toujours aussi cons ?

Charlotte

Maman !

Joséphine

Quoi ? Qu’est-ce que j'ai dit ?

Charlotte

Arrête de parler comme si tu avais vingt ans, c'est ridicule !

Joséphine

Toi, tu es de mauvais poil ! Ton patron était chiant ?

Charlotte

La réponse t'intéresse vraiment ?

Joséphine

Non ! Arthur va chercher tes frères et ta sœur ! Illico presto !

Il sort

Charlotte

Qu’est-ce qui se passe ?

Joséphine

Je les emmène au restau et après, une petite virée dans une nouvelle boite.

Charlotte

Là, maintenant ? Mais tu pourrais prévenir !

Joséphine

Ouh ! mais qu'est-ce que tu peux être vieux jeu ! Et puis prévenir qui ?

Charlotte

Moi par exemple !

Joséphine

Tu te fous de moi j'espère ! Arthur a dix-huit ans et Thomas frôle les trente, ils ne vont pas te demander l'autorisation jusqu'à cinquante ans !

Charlotte

C’est pas ça... mais j'ai acheté des choses à manger...

Joséphine

Et ben tu congèles ! Tu sais, tu devrais faire un petit stage...

Charlotte

Un stage de quoi ?

Joséphine

De remise en question : « comment arrêter d'être chiante ! » (Criant.) Qu’est-ce que vous foutez ?

On entend : «On arrive !»

Ils déboulent tous

Adèle

Salut, Joséphine ! La forme ?

Joséphine

Allez les grands, on perd pas de temps avec les cérémonies, je suis garée en double file, je vous invite au restau !

James

Cool ! Bonne soirée Man, à demain !

Thomas (Vient l'embrasser.)

T'en fais pas, on rentrera pas trop tard ! Et puis je bois pas moi tu sais !

Charlotte

Je sais mon Thomas... Mais tu ne conduis pas non plus...

Thomas

Non mais je leur dirai ce qu’il faut faire ... Bonne soirée Man !

Charlotte

Bonne soirée mon grand, (Une fois seule.) Et qui va manger toute seule des lasagnes dégueux !

Fin de l’extrait

Tag(s) : #Extrait

Partager cette page

Repost 0