Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le pèlerinage de Lapatrouille pille Grimm

Fichier hébergé par Archive-Host.com L'idée est des frères Grimm.
Ces deux-là fourmillaient de fantaisie et d'inventivité. Alors imaginer un personnage qui recherche la peur... pourquoi pas ? C'est de cette histoire qu'on trouve sous le nom de Celui qui partit en quête de la peur, que nous nous sommes inspirés pour écrire cette comédie destinée aux enfants.
La peur...
Evidemment, quand on parle de ça, il faut parler de toutes les peurs et l'histoire qu'on raconte s'adresse à tout le monde, parce qu'à part Lapatrouille, qui peut se vanter de ne pas la connaître ?

Et puis, les peurs des enfants ne sont-elles pas les graines qui donneront les grandes frayeurs des adultes ?

C'est un sujet bien effrayant. Le plus sage est encore d'en rigoler. Même Pas Peur a été joué une centaine de fois en Haute-Savoie et alentour, dans des écoles, des théâtres, des fêtes etc. Deux comédiens faisaient tous les personnages, lançaient les sons, les éclairages, montaient le décor... deux comédiens seulement. Lorsqu'il saluaient à la fin, le public se demandait où étaient "tous les autres"...

Même Pas Peur est une pièce de Florence Delorme et Pierre Launay.

Vous pouvez lire un extrait en cliquant ici

Pour l'acheter

à la FNAC

Chez Amazon

Préface

La peur est un élément très fort de notre vie. Sous toutes les formes depuis la crainte diffuse à la panique en passant par l’appréhension, le doute ou la timidité, tout le monde l’éprouve, plus ou moins fort et plus ou moins souvent. Pourtant, elle est rarement l’élément central d’une narration. Les genres « gore », « cauchemar », « horreur » l’utilisent, mais comme émotion, pas comme sujet : elle est seulement un moyen de faire frissonner le spectateur ou le lecteur.
Les frères Grimm, qui étaient curieux de tout, ont écrit L’homme qui partit en quête de la peur où un personnage bien curieux dit souffrir de n’avoir jamais peur et la recherche comme s’il lui manquait quelque chose pour être « normal ». Mais c’est très raisonnable au fond, parce que la peur n’est pas que mauvaise conseillère.
Il nous a semblé utile de le dire aux enfants. La peur tient beaucoup de place dans leur vie, parfois beaucoup trop, et ils ne savent pas forcément qu’elle en prend aussi dans la vie des autres.
Même Pas Peur a été joué une centaine de fois, devant des enfants accompagnés de leurs parents, de leurs instituteurs, de leurs animateurs, dans des théâtres, des écoles, des MJC, des salles communales… Une des particularités de ces représentations, c’est que deux comédiens seulement jouaient tous les personnages et qu’au moment du salut, les enfants cherchaient où étaient « les autres ». 
Beaucoup d’enfants venaient ensuite expliquer leur propre rapport à la peur, rapport toujours intime et hautement respectable, mais dont ils étaient content de pouvoir le partager sans qu’on se moque d’eux. 
Même si aucun n’a eu la simplicité de venir le dire, peut-être certains adultes ont-ils éprouvé intérieurement le même soulagement.
Peut-être même que certains ont alors fait le choix de ne plus jouer à faire peur ou à se faire peur.


Pierre Launay

Même Pas Peur !
Tag(s) : #Catalogue, #Théâtre

Partager cet article

Repost 0